Les parasites et la vermifugation

Selon certains chiffres, un animal de compagnie sur deux serait porteur de parasites digestifs. Il n’y a pas forcément de signes cliniques visibles et ce n’est donc pas toujours détectable. Si vous voyez des parasites dans les selles, c’est que l’infestation est déjà massive.

Il y a différents types de parasites digestifs : les vers ronds, les vers plats et les protozoaires.

  • Les vers ronds appelés aussi nématodes ont la forme de nouilles ou de pousses de soja.

Il en existe plusieurs sortes (ankylostomes, ascaris, trichures, spirocerques). Les animaux se contaminent par l’environnement en ingérant des œufs. Les larves traverseront ensuite différents tissus (en entraînant des dégâts plus ou moins importants) pour rejoindre le tube digestif. Les vers adultes se reproduisent ensuite et produisent jusqu’à 200000 œufs par jour. Ils se nourrissent des aliments ingérés par votre animal. Ils peuvent être particulièrement nombreux et même provoquer des occlusions !

  • Les vers plats appelés aussi cestodes ou taenias sont aplatis et se composent de nombreux anneaux détachables.

Les adultes vivent seuls dans le tube digestif d’un animal de compagnie et sont hermaphrodites (il n’y a donc souvent qu’un seul vers dans le tube digestif mais il peut se reproduire tout seul). La contamination se fait par ingestion des puces porteuses des larves des vers. La larve se transforme en adulte dans le tube digestif et peut mesurer jusqu’à un mètre dans le tube digestif !

Les anneaux murs, remplis d’œufs, se détachent, ils sortent par l’anus et en séchant dans les poils ou dans les selles ont la forme d’un « grain de riz ».

  • Les protozoaires qui sont des parasitaires composés d’une seule cellule.

Ces parasites sont entraînent entre autres : giardiose, coccidiose, toxoplasmose… Ce sont des maladies souvent graves, qui peuvent entraîner des troubles digestifs chroniques. Les animaux jeunes et fragiles sont les plus atteints, surtout dans les élevages ou les chenils.

Attention : la toxoplasmose peut atteindre des personnes immunodéprimées et les femmes enceintes. Attention dans ce cas à ne pas manipuler les excrétions des chats à main nue. Si vous êtes dans ces cas et que vous vous posez des questions, n’hésitez pas à nous contacter !

Les animaux peuvent se contaminer de plusieurs façons : en jouant avec des animaux contaminés, en ingérant des œufs de vers dans l’environnement, en ingérant des puces

Les signes d’infestation peuvent être parfois frustres, parfois les animaux qui ont un prurit anal se frottent l’arrière-train contre le sol, c’est le signe du traîneau. Les animaux contaminés peuvent être amaigris, souffrir de diarrhées chroniques ou de vomissements, avoir un poil terne ou être fatigués…

Il existe des vermifuges efficaces contre tous les parasites et leurs différentes formes larvaires ou non. Il existe également des présentations différentes : liquide, comprimés appétents, pipettes spot-on…

Attention : le vermifuge tue les vers et éventuellement leurs stades larvaires au moment au moment où l’animal le prend. Il n’y a par contre aucune action rémanente : votre animal peut se recontaminer dès le lendemain !

Le calendrier vaccinal est donc adapté en fonction de votre animal, de son âge, de votre environnement, de la présence d’enfants… Nous en discuterons à votre prochaine visite.

Certains vers peuvent contaminer les hommes et surtout les jeunes, donc en vermifugeant vos animaux vous protégez également vos enfants !

Comments are closed.