Laboratoire d’analyse

L’examen complémentaire proposé le plus souvent, en première intention, lors d’une maladie ou en bilan pré-anesthésique est la prise de sang. Elle se fait sans anesthésie dans la très grande majorité des cas.

En fonction des animaux, la prise de sang se fait dans la veine jugulaire (sur le côté du cou) car les animaux se laissent mieux faire pour tenir la tête vers le haut plutôt qu’en posant un garrot sur la patte. De plus la veine accessible au cou est assez grosse et permet un prélèvement très rapide sans douleur pour les animaux.

Le cabinet du passage du loup a un laboratoire d’analyses neuf et complet qui permet d’analyser quasiment tous les paramètres sanguins utiles en consultation et en hospitalisation. Les résultats sont obtenus en 15 minutes environ pour la majorité des paramètres.

L’analyseur Fuji NX 500

Permet d’obtenir des valeurs biochimiques importantes pour le suivi d’un animal, par exemple :

  • urée, créatinine et phosphore pour l’insuffisance rénale par exemple,
  • glycémie et fructosamine pour le diabète
  • transaminases hépatiques pour les hépatites

Il permet aussi de vérifier les désordres ioniques dans le sang pour équilibrer les perfusions par exemple ou pour diagnostiquer certaines maladies (maladie d’Addison…).

L’analyseur Fuji d’hématologie EXIGO EOS

Permet d’obtenir une numération-formule sanguine en un instant. Cet examen permet de compter les cellules dans le sang pour vérifier l’absence d’anémie par exemple (lorsque l’hémoglobine ou les globules rouges sont trop bas) ou la présence d’une infection lorsque les globules blancs sont en nombre trop important…

L’analyseur Fuji Immuno AU 10

Permet de contrôler les désordres hormonaux dont peuvent souffrir certains animaux :

  • dosage du T4 et du TSH pour vérifier une hyperthyroïdie chez les chats ou une hypothyroïdie chez le chien par exemple
  • dosage du cortisol pour contrôler une maladie de Cushing qui se déclare chez certains chiens…

Un microscope LEICA DM300

Permet au moment de la consultation de vérifier un bon nombre de choses :

  • analyse d’un culot urinaire à la recherche d’une infection ou de cristaux urinaires
  • présence de bactéries ou de champignons lors d’une otite
  • recherche de parasites (demodex par exemple ou otodectes…) lors de suspicion de démodécie ou de gale…

Un réfractomètre et des bandelettes urinaires nous servent à compléter l’analyse urinaire de votre animal en cas de suspicion de cystite ou s’il boit trop (PUPD). Cela nous donne la valeur de la densité urinaire et la quantité de protéines présente dans les urines.