Intoxication chez vos animaux

Un certain nombre de dangers guettent nos animaux ! Ils sont parfois insoupçonnables comme :

  • Le chocolat
  • Le raisin
  • L’oignon, l’ail, l’échalote
  • Les pommes de terre germées….

 

En cas de doute sur une intoxication de votre animal, n’hésitez pas à contacter le cabinet vétérinaire du passage du loup, nous vous conseillerons avec plaisir !

Il existe également plusieurs centres antipoison joignables 24h/24 et 7j/7, dont :

 

Voici quelques exemples de dangers à éviter pour votre animal.

 

Le chocolat

C’est une cause d’intoxication assez fréquente surtout chez les chiens et notamment à Pâques et à Noël.

Le principe toxique du chocolat est la théobromine, le chien y est particulièrement sensible car son élimination est plus lente et la dose toxique atteinte rapidement.

Plus le chocolat est noir, plus il est dangereux car il est plus concentré en théobromine. Il y en a beaucoup moins dans le chocolat blanc et les produits dérivés chocolatés.

Attention : une tablette de 100g de chocolat noir est suffisante pour tuer un chien de 15 kg…

Les signes cliniques sont variés et peuvent apparaître assez rapidement. Souvent on peut observer une salivation, des troubles digestifs (vomissements, diarrhée) puis des troubles neurologiques et cardiaques peuvent apparaître.

Il n’y a pas d’antidote. Seuls des traitements symptomatiques peuvent être mis en place (perfusion, charbon, anti vomitif…).

 

L’oignon, l’ail et l’échalote

L’ingestion d’oignon, échalote et ciboulette… (plantes du genre Alium) est dangereuse pour nos animaux de compagnie.

Attention donc à ne pas leur donner des restes de gratin ou de plats cuisinés (des oignons sont également présents dans les petits pots pour bébé) !

La dose toxique est de 1 oignon pour un chien de 10kg.

Le premier symptôme est souvent la fatigue, mais le symptôme le plus visible est la coloration rouge brunâtre des urines liée à la destruction des globules rouges qui entraîne une anémie, réversible la plupart du temps.

 

Le raisin

Les animaux aiment manger les grappes des raisins tombées au sol ou dans les vignes, ainsi que les raisins secs plus sucrés mais tout autant toxique.

Une grappe de raisin frais peut être fatale à un chien de 10kg (6 raisins secs par kilo).

Le principe actif toxique n’est pas connu, mais l’ingestion de raisin entraîne une insuffisance rénale aigüe qui peut être rapidement fatale (en quelques jours). L’intoxication commence en général par des signes digestifs (douleur abdominale, vomissements…) puis par une fatigue, anorexie et hypothermie.

Si vous avez des doutes, contactez-nous au plus vite !

 

Les pommes de terre crues germées ou verdies

 

Les pommes de terre surtout celles qui sont germées ou verdies contiennent de la solanine qui est toxique surtout pour les chiens. Sa toxicité est digestive et neurologique (la dose toxique est 30 g de pommes de terre verdies par kg de chien). Elle provoque des troubles digestifs sévères par irritation. Les troubles sont rarement mortels sauf en cas d’ingestion massive.

La cuisson des pommes de terre retirent une bonne quantité de solanine qui part dans l’eau.

 

L’antigel

 

L’éthylène glycol souvent contenu dans des produits antigel (liquide de refroidissement des voitures, liquide de chauffage ou de climatisation…) est un toxique très dangereux pour les animaux. Son goût sucré attire les animaux qui ont tendance à l’ingérer facilement.

Les animaux atteints présentent des troubles digestifs puis neurologiques et une insuffisance rénale souvent irréversible par dépôts de calculs d’oxalate de calcium dans les reins.

Soyez vigilent aux fuites dans les garages ou sous les radiateurs ! Et en cas de doute, appelez-nous au plus vite !

 

Vos médicaments

Attention ! Ne laissez pas traîner vos médicaments et ne soignez pas votre animal vous-même ! La plupart des médicaments utilisés pour les hommes ne sont pas adaptées pour soigner les animaux, les principes actifs et les doses sont différents.

Par exemple, le paracétamol (Doliprane ®, Dafalgan®, Efferalgan® par exemple) est particulièrement dangereux ; il peut même être mortel chez le chat. L’enzyme qui sert à utiliser ce médicament est absente chez le chat et très peu présente chez le chien. Le paracétamol reste concentré et peut entraîner des troubles hépatiques, modifier l’hémoglobine qui transporte l’oxygène dans le sang et détruire les globules rouges. Les animaux atteints présentent donc des muqueuses jaunes (ictériques) et un sang de couleur marron.

Il existe des antidotes qui permettent d’atténuer les symptômes et de sauver certains animaux, contactez-nous au plus vite si vous avez des doutes !

Attention également à tous les autres antidouleurs ou médicaments que vous utilisez et qui vous semblent anodins !

 

Morts aux rats, pesticides ou désherbants.

 

Tous les produits utilisés pour repousser les insectes, souris ou pour désherber sont toxiques pour les animaux de compagnie.

Les produits utilisés contre les souris sont la plupart du temps des anticoagulants. Ils sont toxiques par ingestion directe de grains empoisonnés ou par ingestion de souris qui en ont mangés. Ils entraînent des saignements visibles ou des hémorragies internes qui passent parfois inaperçues. Les symptômes apparaissent quelques jours après l’ingestion car les produits sont à action différée.

Il existe un antidote (la vitamine K1) qui permet de lutter contre les hémorragies mais il doit être donné très tôt pour être bien efficace et sur une durée de temps suffisante (jusqu’à un mois). Si le traitement est donné à temps les animaux s’en sortent la plupart du temps.

Si votre animal a ingéré des grains empoisonnés, contactez-nous vite avec si possible le nom du produit inscrit sur les autres sachets de grains.

 

Les pesticides ou les désherbants entraînent quand à eux la plupart du temps des troubles neurologiques. En fonction de la dose ils peuvent être mortels. Les premiers symptômes sont souvent une salivation, une ataxie (incoordination des membres) puis des convulsions et le coma.

Il n’y a pas d’antidote la plupart du temps et le seul moyen de sauver votre animal est de l’hospitaliser pour soutenir toutes ses fonctions vitales en attendant qu’il élimine le poison.

 

NB : Attention : les pesticides (notamment la perméthrine) utilisés pour protéger les chiens contre les puces et les tiques sont toxiques chez les chats !! N’utilisez jamais un produit anti-parasitaire pour chien chez le chat ! Il pourrait au mieux convulser, au pire en mourir…

 

 

Les plantes

 

La liste des plantes toxiques est très longue (vous pouvez en consulter une sur ce site par exemple : http://www.centre-antipoison-animal.com/plantes-toxiques.html)

Voici une liste non exhaustive de plantes parmi  les plus toxiques :

les ancolies, les colchiques, les delphiniums, l’if, le ricin, le laurier-rose, le gui, l’hortensia, le lis (chat), la gloriosa superba, l‘arum ou le gouet, le datura, la digitale, la belladone, le troène, le thuya, l’aconit napel, le fusain, le cytise, la cigüe, l’azalée, le rhododendron, le buis, la glycine, le cactus candelabre, le dieffenbachia, le houx, le lierre, le philodendron, le poinsettia, les raisins frais et secs (chien)

 

En général, les symptômes commencent par des troubles digestifs (salivation, vomissements…) associés à d’autres troubles en fonction des plantes.

Si vous pensez que votre animal a mangé une plante et qu’il commence à se sentir mal, n’attendez pas et consultez au plus vite !

N’essayez pas de le faire vomir ou de lui donner du lait par exemple!

Vous pouvez idéalement amener avec vous les restes de la plante pour la reconnaître. Cela nous permettra d’affiner le traitement en fonction de la plante ingérée.

 

 

Les crapauds

 

Les envenimations par  les crapauds sont fréquentes surtout l’été car les crapauds hibernent l’hiver. Le venin des crapauds est particulièrement toxique et contient plusieurs substances très dangereuses : irritante, hallucinogène et cardiotoxique.

Le premier symptôme est souvent une gêne ou une douleur buccale, une salivation. L’animal se frotte le museau par terre. Ensuite en fonction de la taille du chien et de la dose de venin, d’autres symptômes apparaissent : vomissements, hallucinations, troubles neurologiques, convulsions, troubles cardiaques (arythmie, brady ou tachycardie).

Attention, l’issue est fatale dans un bon nombre de cas.

Il n’y a pas d’antidote alors si vous voyez votre animal jouer avec un crapaud, arrêtez-le tout de suite, puis rincez sa gueule abondamment avec de l’eau et consultez immédiatement.

Comments are closed.